COP XV : les regrets de la Réserve

A Grenade sur Adour. – Lembeye bat Pont-du-Casse 3 à 0 (0-0). Terrain bon, supporters nombreux.

Pont-du-Casse : Bazillou, Brémond, Godillon, Cessac, Azizi, Delbrel V, Delbrel K, Pinède, Legros (m), Martinez (o), Caba, Lacoste (cap), Bacharel, Peyronin, Lataste.

Sont entrés en jeu : Larroux, Fessart, Fargal, Marec, Llanos, Marsault, Bernard.

Après une qualification historique acquise durant la séance de tirs aux buts sur la pelouse d’Urrugne, les réservistes du COP allaient défier les Béarnais de Lembeye, troisième de leur poule régulière et tombeur de Cadaujac en huitièmes de finale.

En ouverture, la B de Lavardac ne faisait pas le poids face aux nombreux assauts des basques d’Emak Hor (47-14). Le coup d’envoi était donné sous un soleil de plomb. Rapidement les joueurs de Lembeye confisquaient le ballon et occupaient le camp des Tangos sans pour autant se montrer dangereux. Bien contrés en touches et maladroits au pied, les joueurs du trio Duchamp-Pandellé-Remazeilles n’arrivaient pas à se défaire de la pression adverse. Le buteur béarnais manquait une première fois la cible. Peu à peu les « orange et noir » reprenaient leur rugby. Suite à une faute au sol, Martinez avait l’occasion d’ouvrir le score mais son coup de pied passait à gauche des poteaux. Le match s’équilibrait, peu avant la coupure, le centre des bleu et rouge prenait 10 minutes de placard pour un énième plaquage haut. En supériorité numérique les Cassipontins se montraient plus dangereux, le facteur « X » Mini Rousse cassait le premier rideau défensif et se faisait reprendre à quelques mètres de la ligne. Sur le temps de jeu qui suit, les adversaires récupéraient une pénalité sur un contre-ruck plus que discutable.

Après les citrons, Pont-du-Casse repartait de plus belle mais faisait face à une défense bien en place. Le buteur adverse ratait une nouvelle occasion de donner l’avantage à son équipe mais sa frappe manquait de puissance. Les Cassipontins se remontraient dangereux mais une mauvaise passe en bonne position renvoyait les Lot-et-Garonnais dans leur camp et quasiment sur la ligne de marque. Les Béarnais obtenaient une mêlée à 5 mètres, dos à l’action l’arbitre sifflait un hors-jeu de position de la ligne de trois quart. Les premiers points étaient marqués en bonne position (0-3). Il restait un gros quart d’heure à jouer quand le match était arrêté suite à un KO du seconde ligne béarnais qui en voulant plaquer venait s’empaler sur le genou du costaud Pinède. Les Cassipontins profitaient de ce temps-mort pour se remobiliser.

A la reprise, la Réserve du COP XV lâchait les chevaux, le bulldozer Fessart cassait tous les plaquages. Sur un départ au ras, il servait le troisième ligne Delbrel qui lui redonnait le ballon après contact afin de terminer sa course dans l’en-but. Les Béarnais ayant vu l’essai commençaient à se morfondre mais c’était sans compter sur la décision de l’arbitre qui voyait là un en-avant au moment d’aplatir. Pont-du-Casse ne baissait pas les bras et retournait à la charge, Fessart refaisait son numéro sous les poteaux et servait Marsault qui se faisait prendre sans ballon sous les poteaux. L’arbitre ne réagissait pas. Sur la dernière action du match, le numéro 8 de Lembeye se mettait à la faute et donnait à Martinez la chance d’égaliser. Malheureusement pour les Tangos sa frappe n’était pas cadrée.

Ça en est fini pour les joueurs du COP dans cette première édition du Challenge de Nouvelle Aquitaine. Place maintenant à la finale du Lot et Garonne contre Le Queyran. Le match se jouera ce samedi, à Sainte-Bazeille. Coup d’envoi à 18h30. On en reparlera.

2019-04-15T13:42:26+02:00