La Cassipontine Clarisse Ducos première Française !

Licenciée au SUA, la triathlète cassipontine Clarisse Ducos n’est pas devenue championne du Monde ce week-end à Lausanne. Elle devra se contenter d’une magnifique seizième place, assortie d’un titre honorifique de meilleure Française de sa catégorie. La ville de Pont-du-Casse est très fière de sa championne.

Voici ses premières impressions et le film de son inoubliable week-end.

« Arrivés le jeudi soir à Morillon, nous nous sommes rendus sur le site du lac Leman le vendredi pour récupérer notre dossard et installer notre vélo dans un immense parc à vélo destiné à accueillir sur les trois jours de compétition 5500 sportifs.

J’ai alors été saisie par la beauté du site avec de multiples aménagements, un lac magnifique mis en valeur par les Alpes en arrière fond. Le soleil était radieux et une légère brume de chaleur enveloppait les montagnes : impression de vivre un rêve éveillé dans un paysage paradisiaque.

Après une bonne nuit de sommeil, nous nous sommes présentés sur le lieu du départ natation une heure avant afin de bien s’échauffer. L’eau étant à 22° la combinaison de natation a été interdite, ce qui représentait pour moi un réel handicap, dans la mesure où je ne suis pas une grande nageuse. Fort moment de stress quelques minutes avant le départ puis le fameux “On your mark go!!!” a retentit dans une ambiance de folie pour parcourir 750 m dans une eau délicieuse.

En voyant la vitesse à laquelle les autres concurrentes nageaient j’ai tout de suite compris que le niveau serait très relevé dans ma catégorie d’âge. Je suis alors sortie de l’eau 64ième sur 87, puis est venue une très longue zone de transition pour aller récupérer son vélo. J’ai alors doublé 8 concurrentes.

Suivaient alors deux boucles de 10 kms en vélo avec un parcours très sélectif composé de deux grosses bosses avec des passages à 10%. Le drafting étant autorisé, j’ai pu durant un demi-tour profiter de l’aspiration de 3 autres coureuses qui étaient dans la catégorie d’âge des 45-49 ans, mais j’ai ensuite poursuivi mon chemin seule car elles avaient terminé le parcours vélo. Très bonnes sensations en vélo, où j’ai remonté 27 personnes de ma catégorie.

Puis j’ai couru poser mon vélo dans la zone de transition et enfiler mes tennis. J’ai alors doublé à nouveau 2 personnes. Est arrivée enfin la partie course à pied (5kms) avec environ 2 kms de plat puis de très forts dénivelé d’environ 17% sur une centaine de mètres. Parcours très cassant pour les jambes, surtout après la partie vélo qui n’avait pas été de tout repos. J’ai alors doublé 11 personnes de ma catégorie pour terminer 16ième à 3 secondes de la 15ième.

Je termine avec le 9ième meilleur temps en course à pied de ma catégorie (sur 87) et le 13ième temps vélo avec des concurrentes hors norme comme Brigitte Mac Mahon  ancienne élite, classée ici “seulement” 5ième qui a été 1er aux JO de Sidney en 2000, multiple championne du monde en groupe d’âges ou encore Michelle Jones également ancienne élite, deux fois championne du monde élite, 8 fois médaillée sur les coupes du monde, vainqueur à Hawaï…

A relever aussi les excellents résultats de mes compagnons de route, également licenciés au SUA,  Alain Maubras 5ième sur 60 arrivants et Marie Porta 21ieme sur 54 arrivants. Bravo à eux deux !

L’après-midi nous avons eu la chance d’assister à la grande finale des élites femmes et des élites hommes, qui a vu le sacre de Vincent Luis proclamé champion du monde à l’issue de la course. Ambiance de folie !

Nous rentrons avec des étoiles plein les yeux et des images inoubliables.

Je remercie du fond du cœur les très nombreuses personnes qui m’ont adressé des messages d’encouragement et de félicitation ainsi que la Mairie de Pont-du-Casse, la Mairie d’Agen, mon club le SUA triathlon, Décathlon, Mademoiselle Pizza et le bureau de tabac de Bernard Carabignac pour leur soutien financier.

Et je remercie tout particulièrement le maire Christian Delbrel et son équipe pour ce dynamisme extraordinaire, cet engouement autour des championnats du Monde. C’est un vrai bonheur ! Oui,  Je suis fière d’être Cassipontine !!! »