UN TRANSPORT À LA DEMANDE AVEC LE CCAS :

Le centre communal d’action sociale (CCAS) a pour mission d’orienter, recevoir, accompagner et conseiller le public dans ses démarches sociales, mais aussi de venir en aide aux personnes en difficulté. Ses membres sont à l’écoute de la population fragilisée, des jeunes aux plus âgés. Le CCAS travaille en partenariat avec les partenaires sociaux.

Des permanences permettent de recevoir les personnes sur rendez-vous et en toute discrétion. Pour Pont-du-Casse, il suffit de téléphoner à la mairie au 05 53 96 41 pour caler un rendez-vous lors de permanences tenues par des élus (es).

L’action sociale englobe aussi la demande de logement et la gestion de la qualité de vie de la Maison d’accueil rural pour personnes âgées plus communément appelée la Marpa.

À la fin du premier trimestre 2021, le CCAS, sous la houlette du vice-président Émile Gonzalès et du président Christian Delbrel, proposera le transport à la demande, en partenariat avec l’ADMR. C’est un dispositif de navette pour les plus de 65 ans ayant des difficultés de mobilité. Pour l’instant, il sera mis en place sur une base de deux demi-journées par semaine (mardi matin et jeudi après-midi).

PRENDRE CONTACT

Les Cassipontins concernés ont reçu, il y a quelque temps, un courrier d’information, afin de prendre contact avec le CCAS pour indiquer les besoins ou pour obtenir des réponses à leurs questions. Parfois, il est difficile pour les personnes en difficulté de faire la démarche de téléphoner, ce sera donc des proches ou des voisins qui interviendront auprès du CCAS. Il est important de détecter les personnes en difficulté pour leur venir en aide en diverses situations, mais aussi pour rompre l’isolement dont elles sont trop souvent victimes.

Pour bénéficier du transport à la demande, il faudra téléphoner quarante-huit heures avant l’utilisation du véhicule avec chauffeur. Se rendre à un rendez-vous médical, chez la coiffeuse, au marché, chez le kiné, à la pharmacie, au club, etc. sont autant de déplacements qui pourront être effectués sur le secteur de Pont-du-Casse. En fonction des demandes, il se pourrait que d’autres demi-journées soient mises à disposition. Il incombera à l’utilisateur de s’acquitter de 2 € pour la course. Par contre, il ne sera pas possible d’utiliser ce moyen de transport à travers une prise en charge médicale.

Le CCAS travaille sur d’autres thématiques. Pour exemple, la commune a accueilli, en octobre, le congrès de France Alzheimer. Pont-du-Casse a signé une convention avec l’association France Alzheimer qui pourra déboucher sur l’organisation de rendez-vous pour les aidants. Un groupe de travail s’affaire également au recensement des familles monoparentales, afin de cibler leurs éventuelles difficultés sur lesquelles le CCAS pourrait intervenir.

En fin d’année, une quarantaine de colis de Noël a été distribué par l’équipe du CCAS qui s’est déplacée au domicile de personnes.