Cop XV : encore chocolat !

En ce long week-end pascal, l’histoire a tristement bégayé pour le Cop XV du président Margnac. Pour la deuxième année consécutive, les « Orange et Noir » ont trébuché au stade des demi-finales alors que la montée en Honneur et la finale à Armandie leur tendait les bras. Une déception à la hauteur des ambitions du club cassipontin, qui avait écrasé tout le championnat.
Ce dimanche sur la pelouse portaise, ils ont subi la loi de Villeneuve (25-13). Une élimination cruelle mais bien réelle pour les coéquipiers de Laurent Bernès. Le RCV n’a pas volé sa victoire. Côté cassipontin, il a manqué trop de choses, de la sérénité, de la lucidité, de l’agressivité, du réalisme pour passer l’obstacle. Très vite menés 13-3, suite à une interception meurtrière de 80 mètres, les joueurs du tandem Tastet-Clarissous revinrent pourtant à 13 partout mais buttèrent sur une défense hermétique. Ils vendangèrent deux belles occasions qui auraient pu faire basculer la demi-finale. Le dernier quart d’heure fut tout à l’avantage des Villeneuvois, qui par deux fois scorèrent, rendant la pilule encore plus amère.
Déjà en lever de rideau, la réserve du COP s’était inclinée face à ces mêmes Villeneuvois (10-6), alors que le coup était hyper jouable. Un dimanche noir pour les « Orange et Noir ».
Mais la saison n’est pas encore terminée pour les hommes du manager Gayraud. Il reste les « France » et les Tangos peuvent encore espérer monter en Honneur à condition de faire un beau parcours national. Ils en ont les moyens. Mais il faudra d’abord digérer cette cruelle élimination.
Allez le Cop XV !